U.N.オーエンは彼女なのか?


Redder than crimson is the blood of kin, the scarlet mark, engraved by the devils...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 FICHE SHIKKAN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Flandre Scarlet
Admin
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 17
Localisation : Chez moi

MessageSujet: FICHE SHIKKAN   Jeu 16 Juil - 2:24






Prénom : Shikkan
Surnom : Monstruosité Infernale
Age : Inconnu

Camp : Méchant
Groupe : Custom

Double compte :
-Flandre Scarlet







Description Physique

Shikkan à une apparence des plus hideuse qui sois. Cette apparence infâme qui lui sert d'enveloppe corporelle est dut à l'horrible virus qui se propage en elle, à travers tout son corps. Un virus néfaste et capable de se muter suivant l'environnement l'entourant pour survivre. Ce corps, qui était jadis celui d'une jeune fille, en à par ailleurs payer les conséquences. Au premier abord, il n'y à point besoin de la voir pour être saisie par le dégoût, la simple odeur qui s'en dégage suffit pour repousser le plus féroce des prédateurs. Une odeur de chaire avariée, ce mélangeant à celle du sang séché. Une odeur ignoble et macabre se propageant doucement dans l'atmosphère entourant la monstruosité infernale.

Dans le noir, se détache son affreuse silhouette difforme. Une silhouette inhumaine et monstrueuse glaçant le sang de quiconque vois pareil forme. Une silhouette tel que dès qu'on l’aperçoit, on ne peut effacer cette image de son esprit. L'image d'un corps disproportionné et dont les traits peuvent laisser penser aux insectes les plus immondes qui puisse exister sur terre. Des bras immenses, dénués de toute chair humaine, assez grand pour vous atteindre à deux mètres. Ses grands bâtons osseux,ne sont en aucun cas agréable à voir. Malgré que l'un est semblable à une arme mortel, un bras macabre ornementé de faucilles tranchantes en gage de main. Le second est tout aussi intriguant n'étant rien de plus qu'un bras fragile et difforme, rongé par la moisissure, l'usure du temps et de la maladie.

Point de chair humaine, juste des traces jaunâtres voir verdâtre, sur ses os granuleux, agrémenter par quelques taches de sang sec et d'une main aux doigts long, fins et difforme et dont il semblerait qu'on en ai arracher quelques-un, à moins que la mutation à voulus que la malheureuse ne se retrouve seulement qu'avec trois doigts. Mais la chose la plus terrifiante à constater, est surement que malgré l'absence de chair humaine, ses bras, qui étaient jadis des membres humain, s'articulent et s'animent tout seuls, selon le bon vouloir de la mutante, sans aucune raison visiblement logique.

Ses jambes quant à elles sont tout comme ses bras , point des plus agréables à voir , et sont surtout disproportionnés au point de faire de la silhouette de la jeune fille, une silhouette grande, immense et à l'aspect menaçant. Ces dernières, étant en effet très grande, font gagner presque un demi mètre à la monstruosité bactérienne qu'est devenue cette jeune fille. Les rotules de celle-ci contrairement à celle d'un humain tout à fait normal sont inversées, ceci étant l'une des caractéristique qui donne un aspect menaçant à la créature. En dessous de l'articulation en question, le tibia est disproportionné en taille, pour se terminer de manière grossière par une seconde articulation à l'aspect brute, relier à une immense faucille osseuse à l'arrière de chaque jambe, très tranchante, limitant énormément la demoiselle dans ses mouvements, mais étant apte à découper tout ce qui s'avère être fait de chair et de sang. Des armes toutes aussi redoutables que son bras terminé par des faucilles.

À cause de cette apparence, la jeune fille peut en faire fuir plus d'un, mais elle garde cependant une partie de féminité en essayant de au moins se vêtir, pour se donner un air moins hideux à son pauvre corps qui est surement irrécupérable. Elle est donc vêtue de manière plus au moins grossière dans des vêtements puant la maladie et la mort à plein nez. Autant dire que avec sa morphologie, il est rare qu'elle change de style vestimentaire. Une grande majorité de sa tenue est de couleur noir, un noir sombre, profond et ténébreux qui contraste avec le peu de peau et de chair humaine qui reste sur son corps notamment sur son buste. Mais malgré cela, il va de sois que sa chair reste aussi froide que celle d'un mort.

Pour terminer son portrait, celle qui était jadis une demoiselle, à de long et épais cheveux violacé qui ont à plusieurs reprises changer de couleur au fur et à mesure de ses mutations. Ces dernières sont coiffer notamment en "Twin Tails" via des ruban s'accordant au couleur de sa tenue vestimentaire. Par ailleurs, cette masse incroyable et volumique de cheveux permet de temps en temps à s'attarder sur le visage de la victime de pareil atrocité et mutilation sur son corps. Un visage dénué de mâchoire inférieure, au regard presque dénué de sentiment et envahit par le rouge, rouge comme le sang, une couleur qui c'est propager dans ses pupilles qui jadis était d'une couleur proche du doré. Et à l'un des deux se trouve le néant, un œil froid, glacé, au allure presque aveugle et distinguant les ombres dans le noir total. Un œil semblable à ceux des insectes, un oeil de cafard couvert d'une fine crasse et qui vous fait froid dans le dos quand il semble vous regarder. Le visage lui même, tout comme le corps, étant diviser entre la mort et le vivant.

Hélas, rare son ceux qui s'attarde sur son regard. En général ceux qui la croise, quand il vois son visage ne peuvent s'empêcher de réaliser avec horreur ce qui à bien pus remplacer sa mâchoire inférieure. Cette chose étant six mandibules articuler, longues et agiles, semblables à des pattes d'araignée sortant de sa bouche et s'animant à chaque son sortant de la gorge affaiblie de cette fille surnommer : "La Monstruosité Infernale"

Néanmoins, cet incroyable virus capable de déformer un corps et de réduire en miette les rêves d’une jeune fille, d’anéantir en miette son existence, n'est point à prendre à la légère. Ce dangereux virus, aussi bien appeler "Bacterial T" serait doté d'une intelligence sans pareil, une intelligence expliquant ses mutations et son incroyable rapidité à s'adapter aux différent type d'environnement. Ce dernier, malgré le fait qu'il sois la cause de grave dommage sur le corps de la jeune fille est doté d’une incroyable capacité à tromper l’œil des victimes en modifiant l'apparence en copiant l'idée du camouflage d'un caméléon ou bien de l’une des victimes de la mutante, un dénommer Umber. Une capacité fort dangereuse généralement utiliser de tel sorte que la monstruosité infernale se camoufle dans la foule. Cependant celui-ci ne rend point invisible. Bien au contraire, cela n'est qu'une image de ce qu'aurais pus devenir la jeune fille si l’odieux virus ne c'était pas emparer d'elle. Une chose fort cruelle à supporter à chaque fois que le monstre vois le reflet de ce faux corps qui cache la créature immonde qu'elle est devenue. Le corps d’une jeune filles toute à fait normal, aux pupilles rouges comme des cerises dont l'une des deux est poser sur fond noir, des jambes longues et fines, des mains au doigts longs, un corps fait de chair, de sang et d'un virus terrifiant.



Description Mentae

Shikkan est persuadée d'avoir le contrôle sur elle même. Sa maladie, pourtant, n'a pas seulement atteint son apparence. Elle a également atteint sa raison. Elle hait et déteste tout ceux qui ose poser leurs regards sur elle à cause de sa simple apparence. Elle voue une haine féroce et colossale. Elle ne fait aucune différence entre bien, et mal. Sa douleur, sa souffrance, son agonie lui à fait perdre toute gentillesse, tout instant de répits. Elle n'est que l'ombre de ce qu'elle était jadis, de ce qu'elle aurait pus devenir. Elle rampe, elle s'accroche à des misérables lambeaux de son ancienne vie, mais ne réalise pas, qu'elle n'est aujourd'hui, qu'un simple jouet. Une marionnette, un corps manipuler par un virus qui la contamine tout entière. Son désir de mourir c'est changer en un souhait de voir l'humanité périr. De voir ce monde partir en fumée, qu'il n'en reste rien, que le mot humanité sois effacer, et que l'espèce "humaine" sois anéantie de la surface de ce monde. Des souvenirs embrumés, enterrés, disparut, détruit ou bien modifiés hantent son esprit. Il lui arrive à certain moment de se remettre en question. De se dire, de se demander si un jour elle à vraiment été humaine. Elle sait en effet que son esprit est embrumé, et à l'idée de savoir cela, elle hésite, se perd, oublie quel est sa véritable identité. Elle se demande par moment si elle n'est simplement pas née ainsi, sous la forme de monstre, un monstre effroyable parer des armes les plus tranchantes et parfaite pour taillader la chaire humaine. Un monstre destiné à tuer et détruire la race humaine.

A cause de cette malédiction qu'est sa maladie, elle ne réalise plus qui elle est, qui elle était, qui elle souhaite devenir. Tout s’efface, se mélange, se reconstruit de manière confuse et s'écroule de nouveau dans son esprit en ruine. Qu'est ce qui es bon ? Qu'es ce qui est mal ? Ou est l'importance de ce monde ? Qu'elle est l'importance de vivre ? Trop de question... Si peux de réponse... Dans le fond, la seule chose qui n'a pas changer, c'est que aujourd'hui encore elle continue de maudire son avenir.

Pouvons-nous vivre quand nous nous sentons déjà mort ? Pouvons-nous rire quand nous sommes incapable de sourire ? Pouvons-nous souffrir quand notre cœur et notre esprit ne sont plus que des choses futiles. Des choses de pacotilles, inutiles, qui font juste souffrir et qui vous hantent en vous faisant remémorer des souvenir flous et mal repeints. Quel douleur c'est de devoir porter le regard des autres sur sois. Quel douleur c'est de se réveiller chaque jour sur un sol horriblement froid. Quel douleur cela à été le dur combat pour survivre, rampant au sol, s'accrochant avec ses mains où la peau était peller et les ongles étaient casser. Des mains qui ont perdue toute humanité, qui sont devenue monstrueuse, qui sont devenues des armes et qui maintenant sont cacher derrière un masque. Que dire de plus mise à part que cet esprit, ce mental ne fait rien de plus que de baigné dans la folie causer par la cruauté des hommes.  
 

Histoire

Dans un simple village se situant dans un pied de montagne existant depuis la nuit des temps, un enfant aux yeux brillants d'une douce couleur semblable à celle de chocolat vient au monde. Une magnifique petite fille. Le bonheur de ses parents. Ils lui portèrent une telle affection qu'ils prénommèrent leur rayon de soleil, Shikkan. Synonyme du mot affection signifiant tendresse et plein d'autres mots doux. Son sourire était des plus radieux et ses cheveux étaient d'un magnifique châtain sombre mais doré au reflet du jour. Elle était tellement magnifique qu'on aurait dit un ange tomber du ciel. Les yeux chocolat, les cheveux semblables à de l'or sous l'astre du jour et un cœur d'or.

C'est donc dans ce petit village que la jeune enfant fit le bonheur de ses parents et habitants. Une bonne partie du village était en effet âgé, et Shikkan était la seule enfant dans le village. Les ainés, eux, les jeunes fougueux avait déserter la campagne dès la maturité pour se diriger vers les villes. Sa mère s'occupait toujours d'elle tendit que son père était un des rares chasseurs du village. Beaucoup d'hommes étaient en particulier mineurs dans la grande mine se trouvant sous la montagne. Les vieillards quant à eux enseignait l'art de miner à ceux qui le voulait. Mais cette mine, jamais elle n'aurait dû être bâtie... Chaque année, la mine ne cessait de s'agrandir et de s'approfondir. A un tel point qu'un jour, à force de creuser dans les galeries, des ruines cachées fut découvert. Les villageois réalisèrent alors que leur simple petit village minier était bâti sur les ruines d'un autre village il y a bien des années. Mais pour la jeune enfant, Shikkan qui n'avait que douze ans qu'est-ce que cela pouvait bien lui faire..

Face à cette découverte le minage fut totalement arrêté pendant des mois. Les paysans étaient très intrigués et en même temps attirer par les trésors que pouvaient bien refermer ses ruines. Les plus courages s'en allèrent explorer les ruines. Mais jamais ils ne remontèrent la surface. Rien ne remonta du puits de mine à part, la mort. Chaque nuit, un mineur mourrait. Puis quand les mineurs furent morts vinrent leurs familles. Jamais on retrouva leurs corps dans leur demeure. Pas de chaire, pas de sang, mais leurs ossements se situant à quelques mètres de la mine qui fut dite hanter. Le nombre de villageois diminuait à vue d’œil. La terreur s'empara des villageois. Et la peur de mourir et de perdre des êtres cherre arriva semer la peur dans le cœur des villageois. Tout le monde se mobilisa alors pour fermer à jamais la mine. Tout le monde s'y mit sauf Shikkan qui les regarda ne pouvant point aider à cela. Pierre par pierre, pavé par pavé. Pour sceller cette mine infernale. Dès lors, tout le monde crut que ce serait la fin.






BLABLA






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unowenwasher.monfofo.net
 
FICHE SHIKKAN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Fiche d'identité] Feodora Raspakov
» [Fiche] Fairy Tail
» [Fiche] Code Geass
» [fiche]Bleach
» [Fiche] judoBoy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
U.N.オーエンは彼女なのか? :: Projets :: Codage-
Sauter vers: